Notre cerveau n’est pas une poubelle, soigner la qualité du contenu que vous y faite entrer,
les images, les mots ont une incidence directe sur votre vie.

En développement de nouvelles habitudes, le cerveau va créer de nouveaux chemins neuraux,
et donc favoriser de nouvelles aptitudes, développer de nouveaux apprentissages.

Le premier pas est de faire ce bilan de santé digitale afin de lire si vous pensez être :


Addict
ou Dépendant ou Equilibré
à vos outils digitaux

Le premier pas est de faire ce bilan de santé digitale afin de lire si vous pensez être :


Addict
ou Dépendant ou Equilibré
à vos outils digitaux

Où en sommes-nous dans notre relation avec nos écrans ?
Quelle est notre niveau de dépendance ?
Et quel chemin pour trouver un bien être numérique ?

Le besoin de *détox numérique est devenu une évidence dans la vie personnelle comme professionnelle pour la plupart d’entre nous. Pourquoi ?
Parce que, nous, utilisateurs du numérique estimons avoir des usages excessifs et nous affichons un réel souhait de déconnexion*.

Où en sommes-nous dans notre relation avec nos écrans ?
Quelle est notre niveau de dépendance ?
Et quel chemin pour trouver un bien être numérique ?

Le besoin de *détox numérique est devenu une évidence dans la vie personnelle comme professionnelle pour la plupart d’entre nous. Pourquoi ?
Parce que, nous, utilisateurs du numérique estimons avoir des usages excessifs et nous affichons un réel souhait de déconnexion*.

Orange a conduit avec Opinionway une étude internationale sur les usages digitaux au printemps 2019* qui nous éclaire sur la relation que nous entretenons avec le numérique et plus particulièrement notre smartphone.

  • Une relation intense : entre 20 et 42 % des utilisateurs déclarent jeter un œil à leur smartphone plusieurs fois par heure.
  • Une relation aussi bien fonctionnelle qu’émotionnelle : nous regardons notre smartphone dès le lever et nous nous sentons perdus sans lui.
  • Une relation de dépendance consciente : plus des deux tiers des personnes interrogées avouent éprouver un vrai sentiment de dépendance –La plupart d’entre elles sont également conscientes des effets négatifs de cet état de connexion permanente : paresse intellectuelle, fatigue, irritabilité, improductivité, baisse d’attention, risque d’addiction.

Les professionnels du digital sont ainsi 51 % à se sentir en burn-out, et 57 % en bore-out. 45 % d’entre eux indiquent aussi subir du technostress au quotidienet 30 % estiment qu‘ils vivent une tech fatigue.
Plusieurs facteurs : une charge de travail trop importante (65 %), une sensation d’obligation de répondre aux E-sollicitations immédiatement, des objectifs « trop imprécis » (55 %), ainsi que la nécessite « d’être connecté en permanence » (41 %).

« Et vous, souffrez-vous actuellement de stress numérique ou de burn-out digital ? » plus de 57% d’entre vous réponde « oui ».

Pour en savoir plus sur votre santé digitale, faites le Bilan ci-dessous

La digitalisation de notre monde accélère de manière exponentielle le volume d’information et la rapidité de transmission. Se sentant dépassé, par une overdose d’informations à traiter (infobésité), cherchant à passer en force, à répondre aux exigences de performance, et à ce devoir de répondre immédiatement à chaque sollicitation reçue, en étant continuellement interrompu l’être humain contraint son corps jusqu’à l’extrême limite, à la rupture cognitive, émotionnelle et physiologique. = épuisement général

Ce que le burn out met en exergue, c’est la perte de sens. Une perte qui impacte à la fois la motivation et l’équilibre global de l’individu.

Etes-vous seulement en mode technostress ?

Le technostress ou stress technologique, ou ergostressie (terme recommandé au Canada par l’OQLF), est le stress induit chez une personne par une utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) excessive en regard de ses possibilités d’adaptation.

Si vous n’êtes pas convaincus par les résultats du Bilan de santé digital et que vous hésitez avant d’envisager un atelier, alors écoutez les signaux d’alertes en cliquant ici

  • HYPERCONNEXION : KESAKO ?

    Répondez sincèrement par OUI (vous vous reconnaissez parfaitement) ou NON (jamais cela ne vous arrive) aux 30 affirmations suivantes :
  • Vous recevrez votre résultat par email.
powered by Typeform