Le glossaire de l’Hyperconnexion

MotTraduction anglaiseDéfinition
NOMADEURGère le travail à distance des salariés.
NUMEROPATHESoigne les dommages liés à l’abus du numérique.
FOULANCEURUn spécialiste de la finance participative.
GHOSTINGDe ghost = fantômeZapper l’autre, le fait de disparaître brutalement du jeu amoureux
« J’ai ghosté deux meufs récemment. Bon, OK, j’en ai plutôt ghosté cinq ou six. Je sais que c’est bizarre à dire, mais c’était horrible à vivre, traumatisant (et lâche au possible). Avant ça m’arrivait très rarement, mais là c’est devenu plus régulier depuis deux ou trois mois. Je ne réponds plus dès qu’il y a un truc qui bloque.
ORBITINGGarder en orbiteIgnorer un partenaire tout en suivant sa vie sur les réseaux.
STALKINGDe stalker = traqueurFouiller dans le portable de son compagnon/sa compagne. Flickage sur Facebook (via de faux profils, épluchage des historiques…) Il y a même des applis carrément dédiées au tracking de son partenaire.
Et que dire d’Instagram ou Twitter, réseaux sur lesquels il suffit de deux clics pour "stalker" (espionner/traquer) la vie de son ex ? De sa dernière photo de vacances postée à son dernier article partagé... Vous avez beau l’avoir "unfollowé" (cessé de le suivre sur les réseaux) s’il laisse apparaître des contenus en public, la tentation peut tourner à l’obsession...
FOMOFear of Missing OutLa peur de rater quelque chose, une information via sur ses fils d’info. Un phénomène provoqué par les médias sociaux. L’abréviation de peur de passer à côté. La croyance aiguë et souvent injustifiée que tout le monde s'amuse plus que vous, et que vous êtes en quelque sorte exclu de tout ce qui est plaisant.
Mais cette angoisse, dont on pense qu'elle est causée par les réseaux sociaux, où l'on voit des mises à jour et des photos incessants de vos amis montrant leur vie (supposée) plus heureuse et plus excitante, n'est que la pointe de l'iceberg.
Il y a maintenant toute une gamme de troubles entraînés par les nombreuses heures que vos prennent plaisir à passer sur Facebook, Instagram, Twitter et Snapchat - et il y a des chances que vous souffriez d'au moins un de ces trouble. Après le Fomo : cinq autres sources d’angoisse à l'ère des médias sociaux.
Plus de JOMO, Moins de FOMO
Comme l'a dit Henry David Thoreau, "La richesse est la capacité de vivre pleinement la vie." Sois heureux. Sois simple. Sois avec les autres. Sois vrai. Sois désordonné. Fais de ta vie une affaire personnelle. Élimine les distractions numériques qui rendent dépendant. Choisis de vraies connexions plutôt que des distractions superficielles.
Chaque moment que nous avons est un cadeau. Choisirez-vous la peur ou la joie ?

Nous sommes maintenant plus susceptibles de souffrir de FOJI, MOMO et JOMO, toujours à cause des réseaux sociaux.
JOMOJoy of Missing OutLa joie de rater quelque chose…
Prendre plaisir à " manquer quelque chose " en ne se sentant pas obligé d'être partout à la fois. Au lieu de cela, vous vous contentez de rester au lit avec une tasse de thé et un livre.
FOJIFear of Joining InLa peur de se joindre au groupe. L’opposé de MOMO. Si vous souffrez de FOJI, vous ne tenez pas vos amis au courant de ce qui vous arrive sur Facebook et Instagram car vous ne savez pas trop quoi poster et vous avez peur que personne n'aime vos photos ou ne les commente. Il se peut que vous vous retiriez complètement des réseaux sociaux de peur que personne ne veuille se connecter avec vous, vous suivre ou être " ami " avec vous.
Une frayeur basée sur l'idée de se retirer d'Instagram et des autres réseaux sociaux parce que vous ne savez pas quoi poster et/ou vous avez peur que personne ne vous suive.
MOMOMystery Of Missing Out« Mystère de rater quelque chose » : Si vous souffrez de MOMO, vous n'avez pas besoin de photos pour vous sentir exclu ; l'idée même que vos amis s'amusent sans vous suffit à vous déstabiliser.
C’est la paranoïa qui naît lorsque vos amis n'affichent plus rien sur les réseaux sociaux. Vous vous sentez obligé de faire défiler de façon obsessionnelle vos fils Facebook et Twitter à la recherche d'indices.
En les imaginant s'amuser comme des fous (sans vous), vous vous imaginez bien sûr le pire : que vos amis sont trop occupés à s'amuser pour penser à poster leur soirée sur les réseaux.
FOMOMOFear of the Mystery of Missing OutPeur du mystère de rater quelque chose.
Un cas plus grave que le FOMO, mais qui se produit uniquement lorsque votre téléphone est cassé ou en panne de batterie. Vous avez peur de rater quelque chose, pas à cause de ce qui se dit sur les réseaux sociaux – mais c'est ce que vous ne voyez pas qui vous cause une véritable anxiété.
Privé de voir les photos et les enregistrements de vos amis, vous imaginez immédiatement que tout le monde passe un moment de folie sans vous.
Basé sur l'adage peu familier selon lequel "là où il n'y a pas d'images, il y a généralement du feu", c'est la panique que l'on ressent quand on ne peut même pas dire ce que les gens affichent parce que sa batterie est morte.
BROMOWhen your 'Bros' (friends) protect you from Missing OutC'est lorsque vos amis évitent volontairement d'afficher des photos d'une fête ou d'une soirée à laquelle vous n'avez pas assisté, par crainte que vous ne vous en sentiez exclu.
Un acte de solidarité de la part de vos amis. Quand tes potes (c'est-à-dire tes amis) n'affichent pas de photos de la fête que tu as ratée, afin d'éviter de " gâter les choses ". C'est gentil mais, après réflexion, un peu condescendant.
NOMOPHOBIEUn être 2.0 atteint de la phobie du « No Mobile-Phone » !
SNOMBIEUne contraction formée par le mot Zombie et Smartphone qui décrit un piéton ayant les yeux sur son téléphone au point de négliger son environnement, sa propre sécurité et celle des autres.
PHUBBINGDe Phone (téléphone) + Snubbing (snober, repousser)Le phubbing (« Télésnober ») est l’acte d'ignorer des personnes physiquement présentes en consultant son téléphone plutôt que de communiquer avec elles. (Wikipedia)
SLOMOSlow to Missing OutEn mode ralenti, vous ratez quelque chose. Dans ce cas, votre anxiété est probablement justifiée. Tout le monde s'amuse mieux que vous, mais vous dormez donc vous ne vous en rendez compte que le lendemain matin lorsque vous vous connectez à Facebook et que vous trouvez votre mur rempli de photos de la veille. Cela arrive lorsque vous quittez les réseaux sociaux pour la nuit et que vous vous réveillez et découvrez votre flux Instagram truffé des posts de vos amis qui se sont bien amusés pendant que vous dormiez, ce qui entraîne souvent une journée morose.
L’ère du DCAMODon’t Care About Missing OutIl n’y a plus aucune importance de rater quelque chose ce qui nous permet de renouer avec la vie réelle sans tourner le dos au progrès.
MULTISHARINGDe to share = partagerFaire 25 000 choses à la fois, regarder sa série sur Netflix sur son mobile et lisant ses mails sur son ordi tout en ayant allumé la télé qui tourne en fond.
MULTITASKINGDe task = tâcheVoir ci-dessus.
MONOPHOBIELa peur angoissante de la solitude.
TOYFThrow Out Your FrameJette ton écran.
DUMBPHONETéléphone idiot qui ne sert qu’à téléphoner.
GROYFGet Rid Of Your FrameDébarrasse-toi de ton écran.
QYF-KIFKIF = Knowledge Interchange Format
QYF = Quiz your friends
KIF = Le langage informatique.
QYF = Test tes amis ?
LA TWICTEEDictée associée à l’usage de Twitter.
MATCHSTo matchCorrespondre – s’accorder – Matcher (avec une autre personne : sur les sites de rencontre par exemple).
SWIPESPiques, critiques. Lancer des piques, porter des coups. Une pratique usuelle sur les réseaux sociaux…
YOLOYou only live onceTu ne vis qu’une fois cf. Carpe Diem : saisis l'instant présent, profite.
Très utilisé il y a 2/3 ans pour dire "on ne vit qu'une fois" mais qui dérive aussi vers le "on s'en fout".
AFKAway From KeyboardTerme inspiré du monde des gamers, des jeux vidéo.
Équivalent d'un "ne pas déranger" surtout sur les messageries instantanées pro (Skype).
BRBBe right backJe reviens vers toi / pas dispo.
Utilisé pour du très court terme (5-10mn).
ASAPAs Soon As PossibleTrès utilisé dans le langage business depuis au moins 10 ans.
Punchline ajoutée en fin de message ou de mail pour souligner l'urgence.
GOATGreatest of all TimeTerme utilisé par les nouvelles générations (Z) - Vient du sport US.
Utilisé pour parler d'une personne surtout (plus qu'un moment).
LITCool, awesomeNouveau terme ultra à la mode venant du rap US.
Dans sa version française "c'est le feu".
Équivalent de c'est le top, c'est génial mais utilisé à toutes les sauces digitales...
Ex. "Si j'ai accès à ces données, c'est le feu".